parallax background

Charge conductive, charge inductive : et si la recharge était la solution pour des véhicules électriques performants ?

Une navette sans chauffeur, entre la France et l’Allemagne, ça vous dit ?
8 mars 2017
Nikola en route vers le camion zéro émission avec Bosch
2 octobre 2017
 

Rayés de la liste par des consommateurs à la recherche de praticité et de performances, redoutés des firmes poids lourds en besoin d’autonomie pour de longs voyages, les véhicules électriques semblent tirés vers le bas. Cependant, les évolutions en termes de recharge des batteries pourraient bien tout faire basculer.

La charge conductive, un progrès à l’ancienne ?

La charge conductive est un système de recharge reliant une borne électrique à un véhicule via un câble. Plus le câble est gros, plus le courant électrique délivré est important – indispensable pour les poids lourds notamment. Un des principaux fournisseurs de bornes de recharge en France, DBT-CEV, propose au même titre que d’autres fournisseurs trois types de bornes ; la borne à charge normale fournit entre 3 et 7 kW et recharge en un temps compris entre 4 et 8 heures. Vient ensuite la borne à charge accélérée, une vingtaine de kilowatts pour une charge en une heure. La charge rapide, quant à elle, propose 50 kW pour une charge en moins de 30 min.Temps de charge encore trop long pour des utilisateurs pressés ? Nissan et Tesla ont trouvé la solution : ils proposent désormais des bornes de recharge ultra-rapide, délivrant 350 kW, soit 300 fois plus d’une borne à charge rapide ! Génie de cette puissance : elle permet 250 kms d’autonomie en seulement… 10 min !

Séduit par cette formule, Daimler annonce début mars qu’il compte bien implanter des bornes ultra-rapides partout en Europe en partenariat avec Chargepoint. Autre projet européen : le projet Ultra-E. D’ici 2018, le fabricant Allego prévoit d’installer 25 bornes de 350 kW dans les grandes villes d’Europe. Ces bornes ont la particularité d’être compatibles voiture/camion/bus, un avantage énorme puisque ce serait donc une borne universelle ! ABB, autre firme spécialisée dans la borne de recharge, n’ignore pas non plus les véhicules lourds puisqu’elle compte implanter des bornes de 600 kW dans les dépôts bus, pour que ces derniers puissent se recharger à la fin de leur service. Une borne, pour voitures dans un premier temps, a été implantée à Frémont (Californie), délivrant 150 kW. Actuellement à l’essai, cette borne devrait évoluer jusqu’à 350 kW pour devenir plus rapide. Si la charge conductive semble en très nette progression, elle se trouve difficile à manipuler par ses utilisateurs. Ouvrir la trappe, dérouler le câble et s’arranger pour ne pas qu’il traîne, tout brancher, un casse-tête inutile ? De plus, en cas de pluie, brancher sa voiture ne fait pas tellement envie d’un point de vue sécurité… C’est pourquoi les constructeurs s’intéressent de plus en plus à une technologie futuriste : la charge par induction.


Charge par induction, rêve ou réalité ?

La charge par induction vise à recharger un véhicule… sans contact ! En effet, une plaque (ou bobine) de métal est placée sous ou sur la route, et une autre dans le véhicule. Lorsque ce dernier passe sur le bitume, les deux plaques se retrouvent alignées et une interaction électromagnétique a lieu. Cette interaction provoque un courant électrique, qui va alors recharger les batteries du véhicule. Ce système de charge est déjà fréquemment utilisé dans notre vie quotidienne, par exemple avec les téléphones portables, rechargés désormais sans fil. L’université de Stanford, en Californie, a contribué au développement de cette technologie. En ce qui concerne les véhicules, ils pourraient tout simplement recharger leurs batteries… en roulant ! En plaçant des plaques métalliques de 10 kW tous les deux mètres sur une route ou autoroute, les véhicules pourraient rouler sans s’arrêter, puisque leur autonomie se verrait augmentée considérablement, voire à l’infini ! Un gain d’autonomie, qui se traduit également par un gain de sécurité : plus besoin d’avoir de l’électricité entre les mains en cas de météo capricieuse. Plusieurs véhicules seraient actuellement capables de se recharger par induction. C’est le cas de la BMW i3 Rechargeable, d’une puissance de 3,3 kW, que le constructeur voudrait voir passer à 7 kW. De même pour la Toyota Prius Plug-In Hybrid, d’une puissance de 2 kW. Si ces véhicules n’ont pas vraiment eu l’occasion de faire leurs preuves de par le manque de routes à tester, d’autres OVNIs roulants ont décidé de s’ajouter à la liste. A Genève ce mois-ci, le constructeur de voitures de luxe Bentley a présenté un concept tout à fait nouveau pour la marque : le Bentley EXP12 Speed 6 e, un cabriolet électrique rechargeable par induction, d’une carrure plus petite que ce que le constructeur présente à son habitude. Ford, de son côté, a en sa possession le Ford Fusion Energi, une berline électrique de 118 ch, alimentée par une batterie lithium-ion de 7,6 kWh. Particularité : la batterie est capable de se régénérer… en récupérant l’énergie lors du freinage ! Un système qui n’est cependant pas assez développé pour pouvoir recharger une batterie dans son intégralité. Si elle apparaît plutôt comme un rêve en Europe, la charge par induction est déjà une réalité dans certains pays. En Angleterre, certaines routes très fréquentées ont vu quelques-unes de leurs voies de circulation se transformer en piste de recharge. Les bobines métalliques, placées sous la route, sont alimentées par un courant alternatif de 180 kW. Encore en tests, ces routes se verraient notamment réservées, non pas pour les voitures, mais pour les bus ! Il est en effet avantageux pour un bus de se recharger par induction : s’arrêtant fréquemment, il peut se recharger lors de ses arrêts. Les poids lourds, eux, pourraient se recharger en roulant, étant donné leurs longs voyages. A Gumi, en Corée du Sud, 24 kms de route sont actuellement réservés à des bus électriques se rechargeant par induction. Ces bus, produits par OLEV, se révèlent cependant très coûteux : 470 000 € par bus, sans compter le coût de la route par induction : 300 000 € pour un kilomètre… Si la charge par induction semble révolutionnaire et réalisable, qu’en est-il des risques engendrés par une telle quantité de mouvements électromagnétiques ? On connaît déjà les risques pour la santé humaine liés aux ondes radio ou WiFi, qui envahissent notre quotidien. Des tests quant aux ondes émises lors de la charge par induction se doivent encore d’être faits et d’annoncer leurs résultats. De plus, une question d’interopérabilité entre également en jeu. Radio, GPS, Bluetooth, nos véhicules, pour rester dans l’air du temps, se voient bourrés de technologies. Les ondes électromagnétiques de la charge par induction ne pourraient-elles pas dérégler tous ces systèmes ? Les véhicules, chargés en continu, pourraient également voir leur puissance diminuer. Surtout, la mise en place d’un tel système sur les routes nécessiterait des infrastructures colossales, sans compter les coûts, qui se révèlent exorbitants…

Lorraine SIMEANT

Sources : http://www.avem.fr/index.php?page=bornes&cat=borne_det&id=2

http://www.breezcar.com/actualites/article/bornes-de-recharge-ultra-rapides-voitures-electriques-europe-2017

http://www.leblogauto.com/2017/03/daimler-mise-chargepoint-souhaite-limplanter-europe.html

http://www.amperiste.fr/node/902

https://entretien-voiture.ooreka.fr/astuce/voir/511041/batterie-de-voiture-electrique

http://www.01net.com/actualites/comment-fonctionne-le-rechargement-par-induction-517956.html

http://www.avem.fr/actualite-charge-par-induction-stanford-developpe-un-systeme-qui-recharge-le-vehicule-en-mouvement-2958.html

http://www.breezcar.com/actualites/article/recharge-sans-fil-induction-batterie-voiture-electrique-fonctionnement-0115www.turbo.fr

https://www.auto123.com/fr/essais-routiers/ford-fusion-energi-se-2017/63454/

http://www.futura-sciences.com/planete/videos/jour-bus-electriques-rechargeront-cable-induction-4421/

http://www.huffingtonpost.fr/2015/08/18/voitures-electriques-royaume-uni_n_8002544.html

https://www.youtube.com/watch?v=5RqjH68sdeg

http://www.avem.fr/actualite-ultra-e-un-reseau-europeen-de-bornes-tres-rapides-pour-les-voitures-bus-et-camions-electriques-6251.html

http://avem.fr/actualite-abb-accelere-sur-la-recharge-ultra-rapide-6448.html