Usages

Transport public : Les collectivités sont en demande de transports publics écologiques mais à moindre coût, comment choisir les meilleures options, électriques ou non ?

Transport routier grande distance : Parent pauvre des démarches d’électrification, le transport de marchandises grande distance reste un facteur important d’émissions de CO2 et de pollution, plusieurs pays se lancent dans des projets de corridors électriques pour faire face à la fois à la croissance du trafic et à l’enjeu environnemental

Flottes de véhicules : Qu’il s’agisse de flottes privées d’entreprises, de loueurs, de flottes de taxis ou de véhicules d’autopartage, les flottes sont un terrain propice à la mise en oeuvre de solutions électriques maîtrisées, qui serviront de catalyseur au développement de véhicules électriques pour tous.

Logistique du dernier kilomètre : La logistique du dernier kilomètre, en plein essor, se prête bien à l’électrification mais elle pose de nombreuses contraintes liées à des exigences fortes de service et à des flux souvent aléatoires.

Livraisons urbaines : Enjeu majeur pour la bonne activité économique, de nouveaux schémas logistiques sont à concevoir, en parallèle avec de nouvelles solutions plus écologiques, en vue de maîtriser la demande énergétique et de réduire les nuisances tout en maîtrisant les coûts.

Aéroports : Les enceintes fermées telles que les aéroports, avec de multiples véhicules de toute nature pour de multiples usages sont un champ d’expérimentation idéal pour la filière industrielle du véhicule électrique, avec des solutions réplicables à l’échelle mondiale.

Sites portuaires : Les ports maritimes ou fluviaux sont également un champ d’expérimentation majeur au niveau mondial avec des usages récurrents qui se prêtent bien au biberonnage de véhicules électriques, seul à même de rendre l’équation économique favorable, mais avec des contraintes spécifiques en termes de véhicules et de temps disponible pour la recharge.

Sites industriels et logistiques : Dans chaque territoire il existe de nombreux sites industriels et logistiques, avec d’importants flux de matières et de personnel, souvent réguliers, pour lesquels des solutions plus écologiques seraient les bienvenues.

Transport routier individuel : Encore réservé à une population limitée, le véhicule électrique pourra devenir accessible à tous au fur et à mesure des progrès technologiques liés notamment au développement des autres marchés et des standards, et du déploiement des infrastructures de recharge mutualisables.

Compétition automobile : La compétition automobile se met à l’électrique grâce à des approches de recharge automatique par induction et représente une formidable vitrine pour l’émergence du véhicule électrique.