parallax background

Nikola en route vers le camion zéro émission avec Bosch

Charge conductive, charge inductive : et si la recharge était la solution pour des véhicules électriques performants ?
18 avril 2017
Renault investit dans la recharge intelligente
12 octobre 2017
 
Le fabricant américain, présenté comme l’équivalent de Tesla dans le camion, a décidé de se rapprocher de l’équipementier allemand, afin de préparer au mieux la sortie en 2021 de ses semi-remorques électrifiés.

Les nouveaux entrants, que ce soit dans l’automobile ou le camion, finissent inévitablement par coopérer avec les grands équipementiers. Et l’allemand Bosch, qui est le numéro un mondial dans l’auto, est aussi bien placé dans l’univers du poids-lourd. Très impliqué dans l’électromobilité – un domaine dans lequel il investit 400 millions d’euros chaque année – Bosch a revu les projets Nikola One et Nikola Two. Il propose ainsi d’intégrer la technologie eAxle (essieu-électrique), qui intègre dans un ensemble compact le moteur électrique, l'électronique de puissance, et la transmission. Elaborée sous la forme d’une plateforme modulaire évolutive, cette technologie engendre des économies de poids et de place, en augmentant considérablement l'autonomie des véhicules. Elle a été conçue à la base pour des voitures et des utilitaires. C’est la première fois qu’elle sera appliquée sur des poids-lourds.

Les essieux électriques viendront se combiner avec une pile à combustible, qui fera l’objet d’un développement commun entre Nikola et Bosch. Les deux partenaires ont pour ambition de devenir la référence sur le marché, avec une chaîne de traction compétitive (dont le coût de revient sera de moitié inférieure au Diesel) et performante (plus de 1000 ch). Bosch va aider Nikola à concevoir l’ensemble du groupe motopropulseur. L’équipementier allemand, qui va faire bénéficier au constructeur de son savoir-faire, en matière de logiciels et d’architecture électrique et électronique, va aussi fournir son expertise en matière de simulation. Nikola disposera ainsi de produits à la pointe de la technologie.

Rappelons que le Nikola One et le Nikola Two pourront faire le plein d’hydrogène en seulement 15 mn. Il ne sera pas nécessaire de recharger la batterie de 320 kWh. Nikola annonce une autonomie de près de 2 000 km pour ses camions électrifiés. C’est beaucoup plus que ce que Tesla prévoit de proposer. Le constructeur californien doit dévoiler le 26 octobre sa vision du camion électrique.