La navette autonome électrique en pointe au CES de Las Vegas

24 janvier 2018
Forsee Power lève 55 millions d’euros
20 janvier 2018
Renault Trucks commercialisera des camions électriques dès 2019
1 février 2018
 
En dehors de quelques concepts 100 % électriques (Kia Niro, Byton, véhicule électrique 48 v de Valeo, taxi autonome électrique de Navya), on a vu aussi au Consumer Electronics Show des navettes autonomes.

Rinspeed est un carrossier suisse qui développe depuis des années des concepts qui sortent des sentiers battus et sa dernière création, le Snap, ne déroge pas à la règle. Il s’agit d’un nouveau concept de véhicule autonome, électrique, dont la plateforme modulaire associe un plancher plat du type skateboard, et une capsule qui a pour nom le pod. L’idée est de pouvoir séparer les deux. Ainsi, une fois posée au sol, la partie haute de la carrosserie pourrait faire office de bureau temporaire, de boutique ou de chambre pour la nuit. Mais c’est surtout la partie du bas qui est très innovante. Rinspeed part du principe que les composants des futurs véhicules autonomes n’auront qu’une durée de vie limitée. Le châssis en forme de skate pourrait donc être recyclé, ou remis à jour, sans qu’il ne soit nécessaire de changer tout le véhicule. Ce serait une façon de garantir les performances dans le temps.

Si l’idée globale du véhicule paraît un peu loufoque, il y a des innovations à bord qui ont plus de chances de devenir une réalité. L’équipementier allemand ZF a intégré par exemple des moteurs électriques dans les essieux et un système qui permet de braquer bien plus facilement. L’angle de la direction a été porté à 75 degrés à l’avant et à 14 degrés à l’arrière. Cela permet de faire pratiquement tourner le Snap sur lui-même. Ce qui facilite bien sûr les manœuvres en ville. Après, on retrouve dans ce châssis des capteurs, des logiciels et de l’intelligence artificielle qui permettent de rendre ce véhicule totalement autonome.

Ce genre de véhicule était jusqu’à présent l’apanage de marques françaises, comme Navya, qui exploite d’ailleurs là-bas une navette à titre expérimental (Autonom Shuttle). D’ailleurs, au CES, une start-up de l’hexagone a dévoilé une navette autonome à 6 places qui s’appelle la Milla. Mais, la concurrence arrive, puisque que Toyota a dévoilé à son tour un véhicule similaire, qui s’appelle le e- palette. Ce véhicule pourrait transporter sans chauffeur des passagers, ou des marchandises. Le concept a déjà séduit plusieurs partenaires, dont Pizza Hut qui pense par exemple utiliser ce type de véhicule pour livrer ses pizzas.
à propos de vous (TESTE) description1

Laisser un commentaire